Homosexualité et la bible? des textes ambigus et  des interprétations divergentes  alors,

A chacun son point de vue!

A vous de choisir votre dogme religieux ou mieux, n’en suivre aucun!

« L’homosexualité est un péché, revenez vers Jésus »

photo manif contre homosexuels

« L’homophobie n’est pas une valeur chrétienne »

photo homophobia n'est pas une valeur chretienne 2

 

Les versets fondateurs du péché d’homosexualité et de l’homophobie religieuse

 

« Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. »  (Lévitique 18:22 )

« Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable; ils seront punis de mort: leur sang retombera sur eux. »  (Lévitique 20:13 )

« Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la vengeance  d’un feu éternel »  (Jude 1:7)

DONC

Dieu a tué TOUS  les habitants de ces  villes à cause de l’homosexualité de certains  mais il a laissé l’esclavage perdurer pendant des siècles et n’a pas réagi à toutes les guerres de l’humanité  ? Pourquoi n’arrête-t-il pas les mains meurtrières, comme il l’a su si bien faire pour Sodome et Gomorrhe ?

Sodome et Gomorrhe (Wikipedia)

Dans la Bible, l’épisode de la tentative de viol des Sodomites sur des anges, dans le livre de la Genèse, l’interdiction des relations homosexuelles masculines dans le livre du Lévitique et des versets de trois épîtres de Paul de Tarse servent traditionnellement à condamner l’homosexualité.

Depuis la seconde moitié du xxe siècle, ce consensus traditionnel n’existe plus en raison des investigations historiques qui ont relativisé les positions de plusieurs théologiens juifs et chrétiens contemporains.

Si le catéchisme de l’Église catholique et les Églises orthodoxes condamnent les actes et les « tendances » homosexuelles en raison de la Tradition, certaines Églises protestantes et certains courants du judaïsme réformé sont plus ouverts sur la question.

Homosexualité et religions

Homosexualité dans la Bible chrétienne  (Wikipedia)

L’homosexualité est présente chez les humains et chez plus de 450 espèces animales .

L’homophobie est présente  chez les humains, mais pas chez les animaux. L’espèce humaine est donc unique sur ce point dans la nature.

Alors, qu’est-ce qui  vous semble le plus normal ou le plus naturel?

Mais est-ce une valeur chrétienne que d’être homophobe ? Certains pensent que oui.

Leur dieu est-il homophobe ?

On peut dire que, de toutes les oeuvres de fiction, le Dieu de la Bible est le personnage le plus déplaisant : jaloux et fier de l’être, il est impitoyable, injuste et tracassier dans son obsession de tout régenter; adepte du nettoyage ethnique, c’est un revanchard assoiffé de sang; tyran lunatique et malveillant, ce misogyne homophobe, raciste, pestilentiel, mégalomane et sadomasochiste pratique l’infanticide, le génocide et le « filicide ». Richard Dawkins  « Pour en finir avec Dieu »  p38

David et Jonathan

David_and_Jonathan enluminure de manuscrit 1300 v3

 » Le roi David et Jonathan s’embrassant », enluminure de manuscrit composé vers 1300. Contrairement à la tradition populaire présente dans le judaïsme et le christianisme, les deux sont décrits dans certains textes historiques comme des amants homosexuels. dans Le livre de la vie d’Edouard II d’Angleterre (1326) dit :  » En effet, je me souviens, j’ai entendu dire qu’un nom aimait tant un autre nom. Jonatan estimait et admirait David, Achille aimait Patrocle »

Dans le Livre de Samuel, David et Jonathan ont l’une des amitiés les plus célèbres et controversées de la Bible. Se pourrait-il qu’ils aient été  secrètement amants ? Chacun peut spéculer à ce sujet.  Plus d’un commentateur interprète qu’ils étaient en fait des amants homosexuels.

D’autres qu’ils étaient des « meilleurs amis »,  une amitié masculine strictement hétérosexuelle, ce qui peut impliquer selon les époques, l’environnement social  et leurs codes de masculinité, que des hommes hétérosexuels peuvent pleurer en public,  peuvent déclarer leurs sentiments les uns aux autres, faire preuve  de fragilité ou de proximité affective, sans que cela soit considéré comme « homosexuel ».

David et Jonathan (Wikipedia)

davi-jonatas

Il n’y a pas le moindre jugement de valeurs  sur des principes moraux dans ces écrits de la bible, juste des faits rapportés.

 

Voici les versets qui peuvent être  interprétés comme une description d’une relation homosexuelle entre le roi David et Jonathan, ou tout au moins que David aimait les hommes plus que les femmes.

 » ton amour pour moi était merveilleux, plus grand que l’amour des femmes  » (2 Samuel 1:26 )

 » ils se baisèrent l’un l’autre  » (1 Samuel 20:41)

 » Jonathan fit alliance avec David, parce qu’il l’aimait comme son âme  » (1 Samuel 18:3  )

 » Et Jonathan se dépouilla de la robe qui était sur lui, et la donna à David, ainsi que ses vêtements, jusqu’à son épée, et à son arc, et à sa ceinture  » (1 Samuel 18:4)

 

 

Des interdits à géométrie variable

 

« L’homosexualité n’est  pas autorisée parce que la Bible le dit, c’est immoral et contre nature »

voila ce que prétendent les bigots, mais ces mêmes bigots ignorent la bible quand celle-ci leur interdit:

 

 

– de facturer des intérêts sur les prêts (Exode 22:25, Lévitique 25:36/37)

– de tailler sa barbe (Lévitique19:27)

– de se tatouer (Lévitique 19:28)

– de vendre des terres (Lévitique 25:23)

– de plaisanter (Ephésiens 5:4)

– de divorcer (Marc 10:9)

– de manger des crevettes (Lévitique 11:10)

– de manger du porc (Lévitique 11:7)

– de porter deux tissus différents (Lévitique 19:19)

– de ne pas être séparé de toute femme pendant 7 jours lors de leurs règles  (Lévitique 15:19)

– de regarder toute femme nue en période de règles (Lévitique 18:19)

– de travailler le dimanche (Exode 31:14/15)

– d’avoir des relations sexuelles avant le mariage (Deutéronome 22:20/21)

– de porter des tresses, de l’or, des perles et des habits somptueux (1 Timothée 2:9)

– de  porter l’habit d’un homme (pour une femme ), ni l’homme de se vêtir d’un habit de femme; car quiconque fait de telles choses est en abomination à l’Eternel ton Dieu (Deutéronome 22:5)

 

 

« Contrairement à l’homosexualité, ces valeurs sont parfaitement morales et naturelles »  selon la bible

 

– esclavage (Exode 21:5/7)

– viol (Deutéronome 22:28/29)

– abus sur mineur en public  (Deutéronome  22:15)

– vindicte sociale  (2 Jean 1:10)

– misogynie (1 Timothée 2:12)

– un homme vaut deux fois plus qu’une femme (Lévitique 27:5)

 

Mais, au fait ne serait-ce pas plutôt la religion qui est contre nature puisqu’aucune autre espèce vivante ne pratique ces valeurs dans la nature ?

L'homosexualité est naturelle

« L’homosexualité n’est pas naturelle… » disent les fondamentalistes religieux  mais

les serpents qui parlent, les pommes qui lancent une malédiction éternelle, les gens qui reviennent d’entre les morts, un type qui marche sur l’eau, et une vierge qui a un bébé, ça , c’est naturel ?

 

L’homosexualité est-elle contre nature ? , non elle est naturelle

 

Vidéo drôle, instructive et bien construite pour démonter la plupart des idées récalcitrantes sur l’homosexualité

Vidéo You Tube de la chaîne « Max Bird »  en français de  8 min

Sources scientifiques : Conférence de J Balthazar   Critique de la vidéo Odile Fillod

livre biologie de l'homosexualité

« Biologie de l’homosexualité: On naît homosexuel, on ne choisit pas de l’être » par Jacques Balthazart

Il est couramment admis que l’orientation hétéro- ou homosexuelle d’un individu est essentiellement, voire exclusivement, le résultat d’apprentissages et d’interactions sociales qui se déroulent dans la petite enfance. Sous l’influence de théories psychanalytiques freudiennes et postfreudiennes, un rôle tout particulier a été attribué aux interactions du petit enfant avec ses parents dans le développement de l’homosexualité. Cette dernière serait alors le résultat d’un blocage du développement de la libido à un stade immature. Ces opinions très répandues ne sont cependant pas soutenues par des études quantitatives contrôlées et ignorent une littérature scientifique abondante qui suggère fortement, voire démontre que l’homosexualité dépend largement de déterminants biologiques prénataux. Vu la complexité de la personne humaine, ceci n’exclut pas qu’il puisse exister des homosexuels pour qui cette orientation constitue un choix de vie délibéré, éventuellement influencé par des expériences antérieures. Cependant, une large proportion des homosexuels naissent avec cette orientation sexuelle qui se révèle à eux de façon progressive au cours du développement et n’est souvent acceptée qu’au prix d’une souffrance psychologique importante. Une compréhension de ces mécanismes biologiques devrait conduire à une acceptation plus large de l’homosexualité dans la population et réduire la souffrance des personnes concernées. Ce livre a pour but de rendre accessible à un large public la littérature scientifique sur les bases biologiques de l’orientation sexuelle et donc de corriger les conceptions erronées très répandues au sujet des origines de l’homosexualité.

Critiques et disponibilité sur Amazon   Critique scientifique Le camion et la poupée Cas #2 Odile Fillod

 

livre on nait homosexuel

« On naît hétéro ou homosexuel, on ne choisit pas de l’être » par Jacques Balthazart

et ouvrage explique de manière scientifique l’orientation sexuelle de chacun dans le but de faire progresser la connaissance objective de la nature humaine. Et si notre orientation sexuelle, quelle qu’elle soit, n’était pas un choix, mais était fixée dès la naissance ? Et s’il fallait plutôt chercher la réponse dans nos gènes ? La question de l’origine de l’homosexualité n’est pas nouvelle. Même si certains considèrent que l’éducation ou encore le comportement des parents influencent nos préférences. Le Pr. Jacques Balthazart propose ici un nouvel éclairage sur cette thématique rarement abordée en langue française. Considéré comme une référence internationale en biologie de l’homosexualité, il explique quelles pourraient être les bases biologiques de notre sexualité. Il donne un point de vue complet sur les éléments pouvant impacter l’orientation sexuelle, comme le contrôle hormonal du comportement ou les effets des stéroïdes sexuels. Sans jamais tomber dans la propagande pour l’une ou l’autre explication, il rend ces notions accessibles à tous et montre comment la neurobiologie contemporaine pourrait, peut-être, changer notre vision de la sexualité. Entre explications biologiques et conséquences sociales, cet ouvrage déconstruit nos préjugés sur la sexualité !

Critiques et disponibilité sur Amazon

 

Avec ou sans contexte historique

David et Jonathan s'embrassant, enluminure de manuscrit composé v. 1300.

Sappho et Érinna dans un jardin à Mytilène, par Simeon Solomon. (1864)

Pourquoi, lorsque on demande à un chrétien pourquoi il s’oppose au mariage homosexuel, il répond « parce que c’est écrit dans la Bible », Aucune place pour une contextualisation contemporaine.

Mais lorsqu’on demande à cette même personne pourquoi son dieu permet à des personnes de posséder d’autres êtres humains comme esclaves, on obtient un cours de vingt minutes sur l’économie sociale de l’époque, les changements culturels et sociétaux au fil du temps, et une analyse de la nature de l’histoire du langage et de la façon dont le sens des mots n’est pas nécessairement traduisible ?

l enfer Collegiata_di_San_Gimignano_-_Hell_-_Detail_Sodomites

Une peinture pour rappeler aux croyants que la sodomie et la fellation seraient  deux pratiques condamnées par Dieu ?

L’Enfer est un élément de la fresque de la Collégiale de San Gimignano, réalisée par Taddeo di Bartolo. Le sodomite  a un pieu lui entrant dans les fesses et lui sortant de la bouche. Quelle cruauté !. Son voisin a la bouche transpercée par le même pieu. Une peinture pour rappeler aux croyants que la sodomie et la fellation seraient  deux pratiques condamnées par Dieu ?

Comportement homosexuel chez les animaux

Ceux qui sont convaincus que dieu a créé les animaux devraient alors accepter qu’il a aussi créer leur homosexualité en eux

Quand on sait que dans le monde, les gens peuvent être traumatisés, persécutés parce qu’ils ont des modes de vie différents, c’est important de rappeler que  l’homosexualité a toujours existé chez l’homme, et ce dans beaucoup d’ethnies depuis l’aube de l’humanité. Elle est présente chez les animaux: un très grand nombre d’espèces présentent des rapports sexuels entre animaux de même sexe. Chez les oies cendrées, près de 20 % des couples sont du même sexe.  Des comportements homosexuels ont été constatés  chez les  femelles gorilles. Des couples de manchots de Humbolt ont couvé et se sont occupés des petits. Ils  sont plus tolérants que certaines communautés religieuses

Comportement homosexuel chez les animaux (Wikipedia)

Vidéo You Tube France Télévision de 3 min

livre animal biodiversity

« Exubérance biologique : Homosexualité animale et diversité naturelle » par Bruce Baghemihl

Si vous pensez que l’homosexualité n’existe pas dans la nature, que c’est simplement un choix de vie, ce livre vous convaincra du contraire. Il contient les fondements mêmes du comportement homosexuel chez les animaux et de nombreuses preuves vraiment perspicaces et définitives que l’homosexualité est un phénomène naturel.

Un livre très épais avec d’innombrables cas de sexualités variées de centaines d’espèces d’animaux. Des animaux qui ont juste envie sexuelle éphémère , qui ne se soucient pas du sexe du partenaire ou d’autres qui s’aiment et se lient pour la vie.

Critiques et disponibilité sur Amazon

livre animal homosexuality

« Homosexualité animale : Une perspective biosociale » par Aldo Poiani

L’homosexualité est un paradoxe évolutif à la recherche d’une solution, pas une condition médicale à la recherche d’un remède. Le comportement homosexuel est courant chez les animaux sociaux et s’exprime principalement dans le contexte d’une orientation sexuelle bisexuelle. L’homosexualité exclusive est moins courante, mais pas unique aux humains. Poiani et Dixson invitent le lecteur à embarquer dans un voyage à travers les aspects évolutifs, biologiques, psychologiques et sociologiques de l’homosexualité, cherchant à comprendre les causes à la fois proches et évolutives du comportement et de l’orientation homosexuels chez les humains, les autres mammifères et les oiseaux.

Critiques et disponibilité sur Amazon

L'interprétation hors norme de Gnuse : "la bible ne parle pas de relations homosexuelles"

Robert Gnuse est professeur émérite James C. Carter, SJ / Chase Bank en sciences humaines et professeur de Bible hébraïque à l’Université Loyola de la Nouvelle Orléans. Selon ses travaux de recherche:

Il existe sept textes souvent cités par les chrétiens pour condamner l’homosexualité : Noé et Cham (Genèse 9 :20-27), Sodome et Gomorrhe (Genèse 19 :1-11), Lois lévitiques condamnant les relations homosexuelles (Lévitique 18 :22, 20 :13), deux mots dans deux listes de vices du Second Testament (1 Corinthiens 6 :9-10 ; 1 Timothée 1 :10) et la lettre de Paul aux Romains (Romains 1 :26-27). L’auteur estime qu‘il ne s’agit pas de relations homosexuelles entre deux individus libres, adultes et aimants. Ils décrivent le viol ou la tentative de viol (Genèse 9 :20-27, 19 :1-11), la prostitution sectaire (Lévitique 18 :22, 20 :13), la prostitution masculine et la pédérastie (1 Corinthiens 6 :9-10 ; 1 Timothée 1 :10), et le culte d’Isis à Rome (Romains 1:26-27).

Source : publication de recherche Sage Journals

livre trajectoires de justice

« Trajectoires de justice : Ce que dit la Bible sur les esclaves, les femmes et l’homosexualité  » par Robert Karl Gnuse

La Bible proclame un message de libération. Bien que la Bible soit née à une époque où l’esclavage et le patriarcat imprégnaient la société, les auteurs bibliques ont cherché à élever les droits des esclaves, des pauvres et des femmes. Leurs tentatives d’élever les opprimés ont mis en mouvement une trajectoire d’évolution, que nous devrions encore avancer aujourd’hui. Les critiques de la Bible déclarent qu’elle accepte l’esclavage et la subordination des femmes, mais ils ne comprennent pas les textes bibliques dans leur contexte historique. Pour leur époque, les auteurs bibliques étaient avancés dans leur compréhension des droits de l’homme, et les valeurs démocratiques que nous défendons aujourd’hui résultent en fait de leurs premières tentatives d’affirmer la dignité et les droits des esclaves et des femmes. Il est également important que nous critiquions ces porte-parole de l’Église qui citent littéralement la Bible mais qui ont perdu de vue son contexte historique afin qu’ils puissent encore subordonner les femmes aujourd’hui. Ces porte-parole déclarent également que la Bible condamne l’homosexualité. Mais une lecture plus attentive du texte discerne que ces quelques passages qui traitent des relations homosexuelles condamnent en fait le viol, la prostitution rituelle et les relations maître-esclave. Utiliser la Bible pour condamner les gens, c’est souvent abuser de la Bible.

Critiques et disponibilité sur Amazon

Suite:   Homosexualité et islam

Un peu d'humour

« Si Adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire. »
(Oscar Wilde / 1854-1900)

humour lesbien

Abonnez-vous à notre lettre gratuite d'actualités Relifakes.com

 

Lettre hebdomadaire sur tout ce qui concerne les "Sans religion" et leur combat contre le fléau des religions et l'obscurantisme. La lettre ne comporte aucune publicité. La liste des abonnés n'est revendue à aucun tiers. Vous pouvez toujours vous désabonner à tout moment.

 

Le nouveau site Relifakes.com milite pour réduire l’influence omniprésente des religions et contrer l’endoctrinement des populations, surtout des plus jeunes. Merci de partager !

Vous êtes maintenant abonné à la lettre Relifakes.com