photo Blaise_pascal 2

Le pari de Pascal: « Toute personne rationnelle a tout intérêt à croire en Dieu »

 

Le pari de Pascal est un argument philosophique mis au point par Blaise Pascal, philosophe, mathématicien et physicien français du XVIIe siècle. L’argument tente de prouver qu’une personne rationnelle a tout intérêt à croire en Dieu, que Dieu existe ou non. En effet, si Dieu n’existe pas, le croyant et le non-croyant ne risquent rien ou presque. Par contre, si Dieu existe, le croyant gagne le paradis tandis que le non-croyant est enfermé en enfer pour l’éternité (Wikipedia)

Le pari de Pascal : croire en Dieu sur un coup de dés (France Culture)

La réponse des athées:

 

L’insincérité déplaira à Dieu: Si on feint d’être croyant, par « intérêt » et que Dieu existe, s’il est omniscient, il sait que l’on a fait un pari, donc il n’y a pas sincérité, donc pas de paradis

 

Il faut aussi considérer que l’avantage personnel est une raison de croire en Dieu qui peut se retourner contre le parieur. En effet, Dieu, étant par hypothèse omniscient, saura si le parieur a mené la vie d’un croyant par intérêt. Il est alors possible qu’il considère la motivation du parieur comme inadaptée et qu’il décide de le punir par la damnation éternelle plutôt que de le récompenser par la béatitude éternelle. Il faut cependant noter que Pascal avait conscience du problème et qu’il considérait son pari comme permettant de réaliser un premier pas vers une foi plus authentique. L’argument du pari avait pour but, non pas de convaincre le lecteur d’opter pour la religion chrétienne, mais plutôt d’occasionner en lui une prise de conscience afin qu’il se libère de l’emprise qu’ont sur lui ses habitudes terrestres

 

L’objection des dieux multiples

 

Pascal semble supposer qu’il n’existe qu’un seul Dieu, le Dieu catholique. Le problème semble être qu’il existe ou qu’il a existé de multiples conceptions de Dieu et que la probabilité de leur existence ne peut pas être négligée dans le cadre du pari. La question se pose alors de savoir comment on doit parier. Il semble à première vue rationnel de croire en tous les dieux. Mais cela est impossible car de nombreuses religions exigent justement de ne pas croire en d’autres dieux. Souvent, la croyance en une certaine religion entraîne la damnation aux yeux des autres religions. Diderot exprime succinctement l’argument en écrivant : « Pascal a dit:  » Si votre religion est fausse, vous ne risquez rien à la croire vraie ; si elle est vraie, vous risquez tout à la croire fausse ». Donc, si vous croyez vraie une religion qui est fausse, vous croyez fausses les autres dont une pourrait être vraie, le pari est donc toujours perdant et Pascal avait tort. »

 

D’où, la conclusion des non croyants: la bienveillance se suffit à elle-même

 

Il est préférable de ne croire en aucun dieu, et éviter de perdre son temps et ses efforts dans des dogmes religieux qui restreignent des droits et des libertés, d’oublier l’idée de « péché » et de « diable » et vivre pleinement sa vie, sans faire de mal aux autres. « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras », autant profiter de la vie sur terre en se libérant de tous les interdits religieux stupides et des contraintes de rituels moyenâgeux imposés par un espoir bien hypothétique d’une seconde vie paradisiaque après la mort

 

mais « Bien agir »

 

Si dieu existe, alors dieu est supposé bon, il jugera les actes, pas juste l’apparence des grenouilles de bénitier pas forcément correctes dans leur quotidien

 

« Dieu aime les bienfaisants » (Coran sourate 3 verset 134), donc tout athée bienfaisant n’a pas de souci à se faire après la mort, puisqu’il est aimé par dieu !

 

Photo marc aurele 2

Marc Aurèle 121-180  empereur, philosophe stoïcien et écrivain romain (Wikipedia)

Les athées préfèreront donc le pari de Marc-Aurèle au pitoyable pari de Pascal

 

Pari de Marc-Aurèle # 1

 

Vivez une bonne vie. S’il y a des dieux et qu’ils sont justes, alors ils ne se soucieront pas de savoir à quel point vous avez été dévots, mais ils vous jugerons sur la base des vertus par lesquelles vous avez vécu.

 

Pari de Marc-Aurèle # 2

 

S’il y a des dieux mais qu’ils sont injustes, alors vous ne devriez pas les vénérer.

 

Pari de Marc-Aurèle # 3

 

S’il n’y a pas de dieux, alors[quand] vous ne serez pas[plus] là, mais vous aurez vécu une vie noble qui continuera d’exister dans la mémoire de ceux que vous avez aimés

 

Le pari de Pascal, le pire de Pascal

Une remarquable vidéo qui dépasse le cadre du pari de Pascal mais qui justifie de lui consacrer une demi-heure jusqu’à la fin.

À l’occasion de multiples confrontations avec des croyants, en particulier sur les réseaux sociaux, beaucoup d’athées ont constaté chez leurs interlocuteurs la récurrence d’un certain nombre de sophismes…L’un de ces sophismes vedette et protéiforme est le fameux pari de Pascal…Alors s’il est si souvent évoqué, utilisé, si fameux, est-ce parce qu’il est particulièrement brillant et retors à contrer, parce qu’il a été formulé par un génie mathématique ou simplement parce qu’il est la portée de tout le monde ?

Vidéo You Tube de la chaîne « Un irréductible athée »  en français de 32 min

 

Le pari de Pascal 

 

Vidéo You Tube de la chaîne « Cyrus No »  en français de  5 min

 

Le pari de Pascal en 5 min

 

Vidéo You Tube de la chaîne « Alain Bajomé »  en français de  5 min

Livres

livre le pari de pascal etude literaire

« Le pari-de-Pascal : Étude littéraire d’une série d’énonciations » par Alain Cantillon

Quel est le mode effectif d’existence d’un écrit au fil du temps ? Comment les traits illisibles d’un manuscrit inachevé ont-ils pu être transformés en un texte considéré comme un chef-d’oeuvre de la littérature ? Comment le Pari-de-Pascal se déploie-t-il, et par quelles voies a-t-il pu venir jusqu’au temps présent ? Comment ce déploiement et ce trajet le constituent-ils et lui donnent-ils toute sa force ? Si l’on examine concrètement les procédures de l’idéalisation textuelle, apparaît l’entrelacement continu, très serré, d’énonciations (éditions et commentaires) qui sans cesse, et nécessairement sans succès, tentent de re-produire un texte authentique, et qui sans cesse par leur travail activent cette série d’énonciations dans l’actualité de la vie politique et sociale.

Critiques et disponibilité sur Amazon

livre le pari de pascal allegorie

 » Le pari de Pascal, une allégorie du principe de précaution ?  » par Dominique Deprins

 

 

Livre  libre d’accès

Un peu d'humour

humour et si dieu existait

Abonnez-vous à notre lettre gratuite d'actualités Relifakes.com

 

Lettre hebdomadaire sur tout ce qui concerne les "Sans religion" et leur combat contre le fléau des religions et l'obscurantisme. La lettre ne comporte aucune publicité. La liste des abonnés n'est revendue à aucun tiers. Vous pouvez toujours vous désabonner à tout moment.

 

e nouveau site Relifakes.com milite pour réduire l’influence omniprésente des religions et contrer l’endoctrinement des populations, surtout des plus jeunes. Merci de partager !

Vous êtes maintenant abonné à la lettre Relifakes.com