Musique – La sélection de l’équipe Relifakes.com

 » Imagine qu’il n’y ait pas de paradis…Aucun enfer en dessous de nous…Au-dessus de nous, seulement le ciel…Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,…Aucune religion non plus…Imagine tous les gens qui vivent en paix…Une fraternité d’hommes « 

 » Imagine … aucune religion…  » par John Lennon

 

Une fois de plus, on constate que l’intégrisme religieux rend fou: L’assassin de John Lennon, Mark David Chapman, a déclaré à l’écrivaine Barbara Walters, qui l’a interviewé: « Satan  m’a donné le pouvoir de le tuer ».  Chapman considérait John Lennon comme un hypocrite et un traître, en ce qui concerne la religion à cause de  ses phrases « Imagine no religion » et « Aujourd’hui, nous sommes plus populaires que Jésus ». Chapman (Wikipedia)

VIdéoclip

Paroles et traduction de la chanson «Imagine»

Your Subtitle Goes Here
E

Imagine there’s no heaven,
Imagine qu’il n’y a aucun paradis,
It’s easy if you try,
C’est facile si tu essaies,
No hell below us,
Aucun enfer en-dessous de nous,
Above us only sky,
Au dessus de nous, seulement le ciel,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living for today…
Vivant dans le présent…

Imagine there’s no countries,
Imagine qu’il n’y ait pas de pays,
It isn’t hard to do,
Ce n’est pas dur à faire,
Nothing to kill or die for,
Rien à tuer ou pour lequel mourir,
No religion too,
Pas de religion non plus,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Living life in peace…
Vivant leur vie en paix…

You may say I’m a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,
And the world will live as one.
Et que le monde vivra uni.

Imagine no possessions,
Imagine aucune possession,
I wonder if you can,
Je me demande si tu le peux,
No need for greed or hunger,
Aucun besoin d’avidité ou de faim,
A brotherhood of man,
Une fraternité humaine,
Imagine all the people,
Imagine tous les gens,
Sharing all the world…
Se partageant le monde…

You may say I’m a dreamer,
Tu peux dire que je suis un rêveur,
But I’m not the only one,
Mais je ne suis pas le seul,
I hope some day you’ll join us,
J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,
And the world will live as o

Imagine un monde sans religions, un monde sans relifakes !

 » Dieu merci, je suis athée  » par Olivera

Cette chanson Thank God I’m an Atheist est une perle. Les paroles sont inattendues et rafraîchissantes. Il y a plusieurs façons de les interpréter. Il ne s’agit pas vraiment de religion mais plutôt de la possibilité d’une vie éternelle et de la mort. La mort ressemble à ce que chante Olivera, en s’endormant et en disparaissant lentement. Sa voix fragile mais captive est unique, profonde et touchante, mais aussi douce et vulnérable. Arrêtons de vivre pour le paradis qui nous attendrait après la mort et faisons le paradis sur terre maintenant ! [NDLR]

VIdéoclip   Traduction des paroles 

 

 » Mr Paty  » par Ikadub & Daman

Un morceau pour la liberté de penser, de caricaturer, de se moquer des religions et de leurs carcans idéologiques. Un morceau en hommage au professeur Samuel Paty, assassiné pour des dessins par un intégriste islamiste. Un style Reggae digi-roots née d’une collaboration du trio clermontois Ikadub et du chanteur parisien Daman chez BAT Records

VIdéoclip   Traduction des paroles 

 

 » Dieu est bizarre  » par Peach PRC

Cette chanson reflète ce que beaucoup de jeunes ressentent à propos de Dieu et de la religion. Elle exprime clairement comment certaines choses dans le christianisme n’ont pas de sens et sont blessantes. Dieu, s’il existe, n’est peut-être pas autant un monstre (une des traductions possibles du mot « freak ») que les personnes qui suivent la Bible à l’extrême et qui ressentent le besoin de surveiller le comportement des autres. Elle décrit exactement ce que beaucoup de ceux qui ont grandi dans la religion ressentent d’une manière si cathartique et amusante .Elle peut aider toute une génération à guérir d’un traumatisme religieux !

VIdéoclip   Traduction des paroles 

 

 » Amis dessous la cendre  » par Serge Utgé-Royo

Cette magnifique chanson est plus que jamais d’actualité .Tout s’agite autour du terreau de la haine de l’autre pour trouver un coupable. Que brûlent tous les obscurantismes religieux, tous les fascismes, toutes les théocraties, toutes les dictatures!

VIdéoclip   Serge Utgé-Royo (Wikipedia)

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E
Amis, dessous la cendre…Paroles et musique: Serge Utgé-Royo
 
Amis, dessous la cendre,
le feu va tout brûler…
la nuit pourrait descendre dessus nos amitiésVoilà que d’autres bras tendusS’en vont strier nos aubes clairesVoilà que de jeunes cerveauxRefont le lit de la charogne…Nous allons compter les pendus,Au couchant d’une autre après-guerre…Et vous saluerez des drapeaux,En priant debout sans vergogne
Amis, dessous la cendre…La nouvelle chasse est ouverteCachons nos rires basanés…Les mots s’effacent sous les poingsEt les chansons sous les discours.Si vos lèvres sont entrouvertes,Un ordre viendra les souder!Des gamins lacheront les chiensSur les aveugles et sur les sourds… Si les massacres s’accumulent,Votre mémoire s’atrophie…Et la sinistre marée noireCouvre à nouveau notre avenir.Vous cherchez dans le crépusculeL’espérance de la survie…Les bruits de bottes de l’HistoireN’éveillent pas vos souvenirs.Je crie pour me défendre:« A moi, les étrangers!…La vie est bonne à prendreEt belle à partager.

 » Ni dieu Ni maître  » par La Canaille

 

Cette chanson parle de rationalité et de religions, contre l’obscurantisme qui  se répand.

VIdéoclip

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E

Paroles de la chanson Ni Dieu ni maître par La Canaille

Dis-moi à quoi ça sert vraiment d’avoir la foi éperdument
J’en perds mes mots on serre les dents quand j’pense comme c’est percutant
On perd du temps, espère du vent on s’positionne à tort alors qu’la vérité crève l’écran
Mais dites donc, à la question d’où vient on j’réponds Big Bang évolution
Tous des frères de King Kong quiconque prétendrait l’contraire s’rait fou
Tous des mammifères mon frère dotés de raison c’est tout

Ni Dieu ni maître (x3)
On veut ni Dieu ni maître
Ni dieu… ni maître(x2)

 
Dehors t’inquiète c’est calculé
J’vois pas en quoi prier l’Immaculé pourrait t’apporter
À part nous faire reculer, nous basculer dans je ne sais quoi
Se mettre à fabuler, ne plus miser sur soi mais croire en Dieu et l’aduler
Les derniers seront les premiers c’est comme ça qu’ils nous font danser
Quand vous s’rez morts j’vous jure, vous s’rez récompensés
Mais Dieu qu’est-ce qu’on en sait? rien qui peut compenser
Le fait qu’il faut croire sans voir et s’en contenter
Donc en condensé restons sensés: pas question d’encenser l’insensé. (x2)
 

Ni Dieu ni maître (x3)
On veut ni Dieu ni maître
Ni dieu… ni maître(x2)

Mais ça m’fait délirer les bouches sont déliées
Les consciences éveillées devant l’affaire « Templiers » mais
C’est par millier que les religions en ont tué
Des gens qui avaient confiances en leurs croyances sans s’en méfier
Prêtre, imam, rabbin gourou, où est la différence
C’est la même influence j’prône la résistance
Garde mes distances et m’dispense
De tout endoctrinement qui voudrait diriger mon existence

 

La religion n’est autre que l’œuvre de l’Homme
Un instrument des riches pour asservir le peuple en somme(x2)

Ni Dieu ni maître (x3)
On veut ni Dieu ni maître
Ni dieu… ni maître(x2)

Les dirigeants religieux ressemblent tous à des rois
Facile de prêcher la foi quand on pète dans la soie
Nous, c’est les dettes en fin de moi la diète en fin de droit
Et ils s’permettent de juger nos actes mais enfin quoi
Qui sont d’ailleurs ces vieux cons dealers d’opinion

 

Pour nous faire la l’leçon dire ce qui est bon du haut d’leurs millions?
Une puissance politique qui sait placer ses pions
Aux visées prolifiques. Leur dire: j’m’en torche le fion
Qu’ils aillent tous s’faire mettre, ni Dieu ni maître
Con berné au berceau j’veux plus d’barreaux à ma fenêtre
J’ai dis qu’ils aillent tous s’faire mette ni Dieu ni maitre
Con berné au berceau j’veux plus d’barreaux à ma fenêtre

Ni Dieu ni maître
Ni dieu… ni maître

Rentre bien ça dans ta tête !

 » Je te donne …….toute ma contenance « 

Parodie sur la chanson  de Jean-Jacques Goldman, Michael Jones

Cette chanson est une parodie de la fameuse chanson, une sorte de publicité pour le don d’organes. Encore aujourd’hui certaines religions s’y opposent:

Don d’organes et religions              Spiritualité et don d’organe

VIdéoclip

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E

i can’t give you my voice

Je ne peux pas te donner ma voix

and i can’t give you my soul

et je ne peux pas te donner mon âme

but i can give you everything that I  own

mais je peux te donner tout ce que je possède

if you take a look right inside of me

si tu jettes un oeil à l’intérieur de moi

You will find a tool useful you’ll see

Tu trouveras un outil, utile tu verras

Je te donne mon sang et je te donne mes os

Si tu en as besoin, je les laisserai à dispo

J’ai les reins fragiles et solides à la fois

Ca n’est pas idéal, j’imagine pour toi

Je te donne toute ma contenance

Tous mes morceaux, appelle ton assurance

On fera jamais de scandale, on fera ça comme il faut

Je te donne tout ce que j’ai sous ma peau

I can give you my skin also if you need it

Je peux te donner ma peau aussi, si tu en as besoin

No problem, I am yours 

Pas de problème, je suis à toi

totally, I mean

Totalement, je veux dire

Whatever the feeling, whatever the way

Qu’importe le sentiment, qu’importe la manière

For,you, I give all,  take it s’il te plait

Pour toi je donne tout, prends-le s’il te plait

Je te donne mon cœur mais je te le donne pour de vrai

avec mes deux poumons tu pourras mieux respirer

Ce sera plus facile avec mon intestin

Et puis mon foie, ma foi, il t’appartient

Je te donne toute ma contenance

Même mes boyaux, appelle ton assurance

On fera jamais de scandale, on fera ça comme il faut

Je te donne tout ce que j’ai, sauf ma main gauche

Je te donne, donne, donne

tout ce que je t’ai dit

I can give you my eyes and I can give you my nose

Je peux te donner mes yeux et je peux te donner mon nez

Je te donne mon pied, je te donne mon bras

and i can give you every one of my toes

Et je peux te donner chacun de mes doigts de pied

Je te donne mes rotules et mon pancréas

Je te donne, je te donne

Mon sternum, tous mes cheveux, mon plancher pelvien

Mon double menton et ma chute de rein

Je te donne, je te donne

Mon coccyx et ma rate, pourquoi pas mon cerveau

Aussi mon pénis, même s’il n’est pas très beau

Je te donne, je te donne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 » La marseillaise anticléricale » par Marc Ogeret, texte de Léo Taxil 1881

Cette œuvre témoigne du caractère exacerbé de la lutte qui oppose, à l’époque, cléricaux et anticléricaux.

« Le Peuple ne veut plus des prêtres, Patrie et Loi, voilà ses dieux »

« N’ayons pitié que des victimes que la foi transforme en crétins »

Léo Taxil    VIdéoclip1   Vidéoclip 2

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E

Allons fils de la République
Le jour du vote est arrivé
Contre de la noire clique
L’oriflamme ignoble est levé
L’oriflamme ignoble est levé
Entendez-vous tous ces infâmes
Croasser leurs stupides chants
Ils voudraient encore les brigands
Salir nos enfants et nos femmes

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

Que veut cette maudite engeance
Cette canaille à jupon noir
Elle veut étouffer la France
Sous la calotte et l’éteignoir
Sous la calotte et l’éteignoir
Mais de nos bulletins de vote
Nous accablerons ces gredins
Et les rois de tous les scrutins 
Leur crierons: A bas la calotte !

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

Quoi ces curés et leurs vicaires
Feraient la loi dans nos foyers
Ces assassins de nos pères
Seraient un jour nos meurtriers
Seraient un jour nos meurtriers
Car ces cafards de vil race
Sont nés pour être inquisiteurs
A la porte les imposteurs
Place à la République, place !

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

Tremblez coquins cachez vous traîtres 
Disparaissez loin de nos yeux
Le peuple ne veux plus de prêtres

Assez de vos pratiques niaises
Les vices sont vos qualité
Vous réclamez les libertés
Il n’en est pas pour les punaises

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

Citoyens punissons les crimes
De ces immondes galopins
N’ayons pitié que des victimes
Que la foi transforme en crétins
Mais les voleurs, les hypocrites
Mais les convois de fainéants
Mais les escrocs, les charlatans
Pas de pitié pour ces jésuites

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

Que la haine de l’imposture
Inspirent nos votes vengeurs
Expulsons l’horrible tonsure
Hors de France les malfaiteurs
Hors de France les malfaiteurs
Formons l’union radicale
Allions au scrutin le front haut
Pour sauver le pays il faut
Une chambre anticléricale !

Aux urnes citoyens
Contre les cléricaux
Votons, votons
Et que nos voix
Dispersent les corbeaux

 » Comme on est venu » par Vaya Con dios

Vaya con dios (Wikipedia)

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E
Gardez vos homéliesVos psaumes vos liturgiesVos Ave vos hostiesVos Je vous salue MarieVos rabbins, vos imamsVos barbes et vos soutanesVos appels à la guerreDéguisés en prièresVotre enfer et ses flammesVotre opinion des femmesQui devraient se voiler la faceParce que leurs mecs tiennent pas en placeQui se font traiter de putesPar ceux-là même qui les culbutentVotre obsession de l’impurIl n’y a qu’une seule chose dont on soit sûrComme on est venu…On repartiraGardez vos hypocrisiesVotre homophobieVos chemins de croixVos mitres et vos kippasVos versets vos adagesVos pèlerinagesVos vierges et vos martyrsVos visions, vos déliresGardez vos lamentationsVos prêches et vos sermonsVos Saintetés sénilesVos prêtres pédophilesVos reliques, vos processionsVos sacrifices, vos excisionsVos anges et vos doruresIl n’y a qu’une seule chose dont on soit sûrComme on est venu…On repartiraPour moi ne dites pas de messeLe ciel et ses promessesNe me concernent pasL’enfer est ici basGardez vos prophétiesSinistres litaniesVotre prosélytismeVos schismes, vos catéchismesGardez vos apostolatsVos califes et vos mollahsVos cierges vos menorahsVos professions de foiOpus déistes, djihadistesBaptistes, messianistesGardez vos imposturesIl n’y a qu’une seule chose dont on soit sûrComme on est venu…On repartira…
Source : Musixmatch

 » Athées souhaits » par Yves Jamait

 

Paroles

Your Subtitle Goes Here
E

N’allez pas croire, vous les croyants,
Que nous autres les mécréants
On n’aimerait pas quitter la vie
En trottinant d’un pas ravi
Cœur léger et sans un radis
Sur les chemins du paradis

N’imaginez pas qu’on se réjouisse
À l’idée de ces vers qui glissent
Et se nourrissent de nos histoires
Dans les replis de nos mémoires
Ces hordes d’asticots qui grouillent
Nous aussi, ça nous fout la trouille

Priez pour nous, pauvres athées
Priez pour nous, les pas gâtés
On a les foies
Mais pas la foi
Paraît qu’on n’a pas d’âme

Sans autre forme de procès
Dieu nous a interdit l’accès
Aux voluptés de l’espérance
En d’éternelles vacances
Il a réservé ses dimanches
À ceux qui montrent patte blanche

Se foutant du quart comme du tiers
Il a dessiné la frontière
D’un côté, tous les bienheureux
Promis au royaume des cieux
De l’autre, allez savoir pourquoi
Toute une armée de types comme moi

Priez pour nous, pauvres athées
Priez pour nous, les pas gâtés
C’est Dieu qui nous tourne le dos
Qui nous fait pas d’ cadeau
Qui dit qu’on n’a pas d’âme

Si c’est ainsi qu’est vraiment Dieu
Un p’tit fonctionnaire besogneux
Un boutiquier fade et mesquin
Qui dit que pour garder son pain
Il faut savoir donner les miettes
Tombées à côté de l’assiette
Si l’Eternel est à ce point
Si misérablement humain
S’il est à notre piètre image
Jusque dans l’idée du partage
Y a vraiment rien à en tirer
Je suis athée, j’ suis atterré

Eh ben, si Dieu croit pas en nous
On s’en fout pas mal, mon amour
Je brûle des cierges à tous tes seins
Bras en croix dans un lit moelleux
Nous deux, on est très pieu
Je ne me fie qu’à tes instincts
Et quand tu dis qu’ tu crois en moi
C’est le désir qui croît en moi
Je suis athée, j’ suis à tes pieds
Et je n’ai d’yeux que pour tes yeux

Ce qui est pris n’est plus à prendre
Et notre avenir ne peut attendre
Nous, les athées, nous, les sans-ciel
On n’espère plus l’ bonheur factice
De leurs cieux d’artifice
Nous, on ne croit qu’à l’essentiel
Et pour honorer notre foi
On étanche notre soif
On s’abreuve du vin d’ici
Plutôt que de l’eau de là

Abonnez-vous à notre lettre gratuite d'actualités Relifakes.com

 

Lettre hebdomadaire sur tout ce qui concerne les "Sans religion" et leur combat contre le fléau des religions et l'obscurantisme. La lettre ne comporte aucune publicité. La liste des abonnés n'est revendue à aucun tiers. Vous pouvez toujours vous désabonner à tout moment.

 

Le nouveau site Relifakes.com milite pour réduire l’influence omniprésente des religions et contrer l’endoctrinement des populations, surtout des plus jeunes. Merci de partager !

Vous êtes maintenant abonné à la lettre Relifakes.com