Je ne voulais pas quitter la foi, et ce n’était PAS facile

J’ai été croyant pendant environ 30 ans de ma vie. J’ai été catholique, presbytérienne, fondamentaliste, créationniste non confessionnelle… J’ai été beaucoup de choses. Je suis maintenant athée.

Cela a été un long voyage de prise de conscience de soi et d’introspection. Et je suis en paix là où je suis, et avec ce que je comprends de la vie. J’ai perdu des êtres chers, que ce soit en tant que croyant ou en tant que non-croyant.

Mais j’en suis arrivé à un point où je trouve difficile d’établir des relations avec de nombreux croyants parce qu’ils nous parlent à nous, les athées, comme si nous n’avions jamais entendu parler de leur dieu, ou lu leur bible, ou étudié les arguments apologétiques appropriés pour leur foi, ou le problème du mal, ou que nous n’avions jamais réalisé que nous pouvions être réconfortés par leurs croyances, ou les paroles de Jésus, ou les Psaumes, ou que nous sommes en quelque sorte en colère contre leur dieu, ou que nous avons un mauvais caractère parce que nous avons abandonné et n’avons pas essayé assez fort, ou que nous n’avons jamais été de vrais croyants au départ, ou quoi que ce soit d’autre. (Sinon, vous savez, nous nous convertirions tout de suite !) Comme si nous avions fait un choix bâclé, mal pensé – alors que si j’ai jamais examiné quelque chose en profondeur… c’était de quitter mes croyances. Et c’était douloureux — pas parce que j’étais « blessée » par un dieu, mais parce que je ne voulais pas quitter la foi, et ce n’était PAS facile. C’était une couverture de sécurité dont je ne voulais pas me séparer, et cela m’a demandé BEAUCOUP d’examen et d’étude.

Mais tout cela, c’est un peu comme si quelqu’un vous demandait non seulement d’aimer son parfum de glace préféré, mais aussi de déclarer que c’est le seul parfum, et le meilleur parfum, de tous les temps… Si seulement vous l’essayiez.(mais les 3000 autres fois où vous l’avez essayé ne comptent pas).

Imaginez si quelqu’un accusait un chrétien et disait que la seule raison pour laquelle il ne croit pas en Mahomet, ou en Vishnou, ou en Wotan, ou en Thor, c’est qu’il est en colère contre eux, ou qu’il a été blessé une fois par eux, ou qu’il est rebelle, etc ? Oui. C’est exactement comme ça. C’est comme accuser quelqu’un d’être en colère contre le Père Noël parce qu’il ne lui a pas apporté de cadeaux, et ensuite le réconforter avec « Il avait une raison, et il travaille de façon mystérieuse… et tu auras un bien meilleur cadeau l’année prochaine… ». Ce n’est une croyance sérieuse et sacrée que pour toi, et pas pour moi. Mais je suppose que cela donne aux gens l’impression qu’ils ont besoin d’éclairer personnellement pourquoi ils croient, ou s’ils sont suffisamment croyants ou non, et ils commencent donc à harceler le reste d’entre nous. Certains prétendront qu’ils se soucient simplement de nous, et qu’ils ont désespérément besoin de nous sauver… mais ils oublient commodément qu’ils n’ont pas le même manque de respect pour les personnes qui font déjà partie d’une autre religion. Juste pour nous, les athées, qu’ils pensent être une ardoise vierge pour leur sculpture.

Au moment même où je prononce ces mots, quelqu’un pense déjà que je suis en colère et amer… et que je souhaite et espère qu’un jour je trouverai la « vraie paix de Jésus » ou que je saurai VRAIMENT ou comprendrai, un jour.

NON… laisse-moi déchiffrer ça pour toi : Ce que vous vous dites VRAIMENT, c’est « Qu’est-ce qu’ils savent, eux, que je ne sais pas, qui les a poussés à abandonner leur foi ? Je ferais mieux de renforcer MA foi, et d’écarter LEUR expérience, parce qu’il est impossible qu’elle ait une quelconque validité dans la réalité ? Leur décision nuit à la force de mon propre choix, alors je ferais mieux de minimiser leur choix, et de prétendre qu’ils s’y prennent mal. Ils ne savent tout simplement pas ce qu’ils font – c’est tout. »
Voilà, je l’ai réparé pour vous. Et oui, la croyance est une chose fragile. C’est pourquoi la Bible s’en prend si souvent à la raison, au doute, au fait de se fier à son propre esprit. Elle vous fait douter de votre propre personne et de vos propres sens… ‘Si vous ne croyez pas, vous êtes une mauvaise personne… ou vous êtes fou…’ ou même plus commodément, ‘Dieu a confondu la sagesse de l’homme, de sorte qu’il pense que les choses folles sont de la sagesse’.

Le gros problème est, bien sûr, que cela rend la foi infalsifiable. « Croyez, parce que vous ne pouvez pas dire que ce n’est pas réel de toute façon, parce que j’ai confondu votre raison, de toute façon. » Bien sûr, pourquoi donner à quelqu’un la capacité de raisonner, de douter et de discerner, quand soi-disant tout cela est de toute façon insensé, n’est-ce pas ? Oh non, c’est un test… ce sont les « voies mystérieuses » – sauf que tout cela n’est pas une preuve exclusive de votre religion, mais la preuve de TOUTES les croyances infalsifiables, et de toutes les religions, ce qui les rend toutes irrécupérables.

Un grand merci à Lizmari M. Collazo pour avoir soumis cet article.

Source: www.atheistrepublic.com

 

Abonnez-vous à notre lettre gratuite d'actualités Relifakes.com

 

Lettre hebdomadaire sur tout ce qui concerne les "Sans religion" et leur combat contre le fléau des religions et l'obscurantisme. La lettre ne comporte aucune publicité. La liste des abonnés n'est revendue à aucun tiers. Vous pouvez toujours vous désabonner à tout moment.

 

Le nouveau site Relifakes.com milite pour réduire l’influence omniprésente des religions et contrer l’endoctrinement des populations, surtout des plus jeunes. Merci de partager !

Vous êtes maintenant abonné à la lettre Relifakes.com