Déni de réalité des musulmans en Afrique

Photo by Brian from Pexels
Déni de réalité des  musulmans noirs
Malgré le fait que les arabo-musulmans ont envahi et dévasté l’Afrique en asservissant plus de 35 millions d’africains en 14 siècles, certains musulmans noirs continuent de défendre leurs maîtres arabes et osent affirmer que l’islam est une religion de paix. Pourtant l’islam a légalisé l’esclavage qui était à l’époque une pratique tout à fait normale pour les peuples Arabes. Le prophète des arabes, Mohamed lui-même avait plus d’une trentaine d’esclaves, dont deux femmes très connues : Maria la copte et Safia. De plus, durant toute sa « prophétie », il a vendu et acheté des esclaves au nom de son dieu. Quoi de mieux pour prouver aux musulmans que l’esclavage est une pratique tout à fait permise puisqu’elle fut pratiquée par celui qu’ils considèrent comme un prophète ?!
Aujourd’hui, la majorité écrasante des noirs arabisés refuse d’admettre cela, et le reste se vante même du fait que le dieu des arabes a ordonné de bien traiter les esclaves, comme si ces derniers étaient des animaux domestiques et qu’il suffisait de bien les traiter pour qu’on oublie la monstruosité de cette pratique !
Et même ce prétendu bon traitement que Bilâl al-Habachi, esclave noir castré a eu droit à titre symbolique, comme on le verra, aussi important soit-il, cet acte n’est pas une abolition de l’esclavage mais un chantage.
D’autant plus que le racisme anti noir est un fait inhérent à la communauté arabo-musulmane. Bien avant les européens, les arabes pratiquaient déjà la ségrégation raciale contre les noirs pour coloniser leur territoire. Alors que l’implication des Européens dans les razzias et les déportations vers les Amériques dura quatre siècles, l’implication des Arabo-berbères dans les razzias a duré 14 siècles et perdure toujours dans l’impunité totale. La naissance de l’islam et sa conquête sanglante a donc importé en Afrique une pratique qui n’était connue que chez les peuples indo-européens et sémites. L’islam a donc institutionnalisé, systématisé et légalisé cette abomination à très grande échelle avec l’approbation religieuse du dieu arabe « Allah ». Les razzias et exactions islamiques, contre les noirs se pratiquaient à travers le Sahara, sur les côtes de la Mer Rouge et de l’Afrique Orientale jusqu’à l’Océan Indien. Pour les arabes, un noir est un sous homme et doit être traité comme tel. Ce qui est obscène dans ce sujet est le déni de la réalité des musulmans noirs, qui par solidarité religieuse avec les arabes préfèrent mentir, minimiser les faits ou falsifier l’histoire. Pourtant, aujourd’hui du Maroc, Mauritanie et en Iran en passant par l’Arabie saoudite, les noirs (même autochtones) sont toujours ségrégés, asservis, lynchés et assassinés comme des animaux.
Source: Apostats Lives Matter      Auteur : Atar Adrar
crédit photo: Photo by Brian from Pexels
Compétences

Posté le

27 août 2021

Laisser un commentaire